• Covid-19« La reprise épidémique se confirme » en France, a rapporté hier soir Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé. Le taux d’incidence du Covid-19, qui évalue le nombre de nouveaux cas positifs pour 100 000 habitants sur une semaine, a augmenté de 14 % entre le 18 et le 24 octobre par rapport à la semaine précédente, selon Santé publique France. Le nombre d’admissions en réanimation a progressé de 12 % sur la même période.

    Consulter nos graphiques sur l’évolution de l’épidémie en France.
  • France-États-UnisEmmanuel Macron a annoncé aujourd’hui avoir « clarifié ce qu’il y avait à clarifier » avec le président américain, Joe Biden, lors d’une rencontre en Italie à la veille du sommet du G20, qui rassemble les 20 principales puissances économiques de la planète. En septembre, le ministre des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, avait dénoncé une « rupture majeure de confiance » avec les États-Unis et l’Australie après l’annonce de l’annulation d’une commande de sous-marins français par l’Australie au profit de matériels américains.

    Lire nos explications sur l’annulation de cette commande.
  • Présidentielle 2022Le candidat déclaré du parti écologiste Europe Écologie Les Verts (EELV) à l’élection présidentielle de 2022, Yannick Jadot, s’est déclaré ce matin pour l’interdiction de la chasse le week-end et pendant les vacances scolaires, afin « que la nature soit accessible à tout le monde ». Il s’est également prononcé, lors d’une interview sur BFMTV, pour l’interdiction de la chasse à courre et de « toutes les chasses cruelles ».

  • FacebookLe dirigeant de Facebook, Mark Zuckerberg, a annoncé hier soir que la maison mère du réseau social changeait de nom pour s’appeler « Meta ». Ce changement vise à « donner vie au métavers » que souhaite développer le groupe, a-t-il expliqué. Basé sur la réalité virtuelle et la réalité augmentée, cet univers permettra d’être dans un « Internet incarné », par exemple sous forme d’avatar, a détaillé Mark Zuckerberg.

    Lire les explications du HuffPost sur le métavers.
  • BirmanieUn proche collaborateur d’Aung San Suu Kyi, la dirigeante birmane destituée après un coup d’État de l’armée en février, a été condamné aujourd’hui à 20 ans de prison pour trahison, a annoncé son avocat à l’AFP, précisant qu’il allait faire appel. Il s’agit du premier membre de haut rang de la Ligue nationale pour la démocratie, le parti d’Aung San Suu Kyi qui était au pouvoir avant le putsch, à être condamné par un tribunal spécial de la junte.

    Lire notre dossier sur le pouvoir de l’armée en Birmanie.