3 novembre 2021

Ça alors

Les habitants de Minneapolis votent « non » à une réforme de la police

Les habitants de Minneapolis, dans le nord des États-Unis, ont voté « non » à 56 % hier à une réforme de la police. Elle aurait permis de remplacer le service actuel par un « département de sécurité publique » qui « pourrait inclure des officiers de police » et ferait davantage appel à des travailleurs sociaux et à des experts en santé mentale. Cette campagne pour une refonte de la police de la ville, notamment soutenue par des associations de défense des droits civiques, avait débuté en réaction au décès de George Floyd, un homme noir de 46 ans, lors de son interpellation par un policier en mai 2020. L’opposition qualifiait cette proposition de « dangereuse », mettant en avant l’augmentation de la criminalité dans la ville. Minneapolis a connu en 2020 une augmentation de 16,3 % des crimes violents par rapport à 2019, selon les chiffres de la police.