9 novembre 2021

Tout s’explique

Premier débat des candidats à la primaire des Républicains

Quels thèmes ont été abordés lors de ce premier débat ?

Les cinq candidats à l’investiture des Républicains (LR) pour l’élection présidentielle ont tenu hier soir leur premier débat (sur quatre prévus), organisé par LCI, RTL et Le Figaro. Michel Barnier, Xavier Bertrand, Éric Ciotti, Philippe Juvin et Valérie Pécresse ont convergé sur une diversité de sujets, dont l’immigration, la fiscalité, la justice et la sécurité, mais ont cherché à souligner leurs différences. Sur la fonction publique par exemple, Valérie Pécresse a appelé à la suppression de 200 000 postes afin de faire des économies sur les dépenses publiques, ce à quoi s’est opposé Philippe Juvin qui préférerait redistribuer ces postes « de bureau vers des emplois au contact » des administrés. Sur les énergies, si les candidats sont tous favorables au développement du nucléaire, ils s’opposent sur le recours aux énergies renouvelables : Xavier Bertrand a dénoncé le déploiement « anarchique » de l’éolien, tandis que Michel Barnier souhaite miser sur l’énergie solaire.

Quelles propositions ont été formulées sur l’immigration ?

Les cinq candidats se sont prononcés en faveur d’un durcissement de la politique migratoire française, qui passerait entre autres par l’instauration de quotas. Éric Ciotti a proposé un « permis à points migratoire » comme au Canada et Xavier Bertrand a souhaité la réduction de « l’immigration au travail » et de l’immigration familiale. Dans son programme en ligne, LR précise que ce plafond d’immigration légale pourrait être de 100 000 titres de séjour par an. En 2019, plus de 277 000 premiers titres de séjours ont été délivrés en France [voir notre infographie], en hausse continue depuis 2011, selon des données du ministère de l’Intérieur publiées en janvier 2021. Parmi eux, 90 500 titres de séjour ont été délivrés pour immigration familiale, dont plus de la moitié concernait des familles de Français, et 90 300 ont été délivrés à des étudiants. L’immigration économique représentait 39 000 titres de séjour.

Comment va se dérouler la désignation du candidat LR ?

Le candidat LR pour l’élection présidentielle sera désigné le 4 décembre à l’issue d’un scrutin en deux tours, réservé aux adhérents du parti, qui se tient sur quatre jours. Seuls les adhérents à jour de cotisations mi-novembre peuvent voter. Le parti compte plus de 100 000 adhérents, selon des chiffres communiqués fin octobre par la direction du parti au Figaro. L’UMP (ex-LR) a pour la première fois désigné son candidat à l’élection présidentielle via une primaire interne en 2007, à laquelle Nicolas Sarkozy était le seul candidat. Pour l’élection présidentielle de 2017, LR avait organisé une primaire ouverte inédite à droite et au centre, tout comme le Parti socialiste et ses alliés. Les deux partis, dont les candidats s’étaient qualifiés au deuxième tour en 2012, avaient ensuite vu leur candidat perdre dès le premier tour de l’élection présidentielle.

POUR ALLER PLUS LOIN

Un résumé de quelques propositions des candidats LR sur le site de RTL.