9 novembre 2021

C’est leur avis

L’utilisation stérile de l’image du général de Gaulle

Plusieurs personnalités politiques, de droite ainsi que de gauche, se sont rendues aujourd’hui à Colombey-les-Deux-Églises, en Haute-Marne, pour rendre hommage au général de Gaulle, 51 ans après sa disparition. Président du quotidien L’Opinion, Nicolas Beytout juge stérile la façon dont les responsables politiques cherchent à se placer sous le patronage de l’ancien héros de la Résistance et président de la République de 1959 à 1969.

« Mais qu’ont-ils donc, tous, à courir après ce symbole, que ce soit sur sa tombe ou sur les lieux de mémoire, devant sa maison natale comme le fit Éric Zemmour, ou comme Marine Le Pen à Bayeux, lieu où le libérateur de la France avait prononcé un de ses discours fondateurs ? Croient-ils que cela suffira à déclencher le vote des moins de 60 ans et de tous ceux qui n’en connaissent qu’à peine l’existence ? Ou imaginent-ils que s’incliner sur une tombe suffira à faire jaillir en eux la force de redresser le pays ? » Nicolas Beytout