9 novembre 2021

Ça alors

La vaccination réduit les risques de cancer du col de l’utérus

La vaccination contre les papillomavirus humains (PVH), des virus responsables de cancers, permet de réduire de 87 % les cas de cancer du col de l’utérus chez les femmes ayant reçu le vaccin entre 12 et 13 ans, selon une étude réalisée au Royaume-Uni et publiée la semaine dernière dans la revue scientifique The Lancet. La diminution des cas de ces cancers est plus faible chez les femmes vaccinées entre 14 et 18 ans. Les données concernant l’impact de la vaccination contre les PVH sur la fréquence des cancers du col de l’utérus étaient jusqu’ici peu nombreuses, ces pathologies survenant généralement au moins une dizaine d’années après l’infection. En France, où la vaccination est possible depuis 2007, la couverture vaccinale chez les filles de 16 ans était de 28 % en 2019, selon l’Institut national du cancer (INCa), qui la juge « insuffisante et préoccupante ». Chaque année en France, 3 000 nouveaux cas de cancer du col de l’utérus sont attribuables aux PVH et environ 1 100 décès, selon l’INCa.