10 novembre 2021

Tout s’explique

Le pass sanitaire des 65 ans et plus conditionné à une dose de rappel

Qu’a déclaré Emmanuel Macron ?

Emmanuel Macron a annoncé hier soir lors d’une allocution qu’une dose de rappel de vaccin contre le Covid-19 serait obligatoire à compter du 15 décembre pour prolonger la validité du pass sanitaire des personnes âgées de 65 ans et plus. La dose de rappel peut être effectuée six mois après la fin du schéma vaccinal initial. Le président a également annoncé l’extension de la campagne de rappel à partir de décembre pour les personnes de 50 à 64 ans, expliquant que « plus de 80 % des personnes en réanimation ont plus de 50 ans ». Emmanuel Macron a appelé les 6 millions de personnes non vaccinées à « l’esprit de responsabilité ». Les contrôles du pass sanitaire seront renforcés, a-t-il ajouté. Hier soir, le ministère de l’Éducation nationale a annoncé à l’AFP que le port du masque serait obligatoire dans l’ensemble des écoles primaires à partir de lundi.

Où en est la campagne pour la dose de rappel ?

Lundi, près de 3,8 millions de personnes avaient reçu une dose de rappel, soit près de la moitié des personnes concernées et ayant été entièrement vaccinées il y a au moins six mois, selon Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé. La Haute Autorité de santé, une autorité publique indépendante, avait recommandé fin août une dose de rappel pour les personnes les plus vulnérables en raison d’une « baisse de l’efficacité au cours du temps » des vaccins. La campagne pour la dose de rappel, ouverte début septembre, a été ensuite élargie au personnel du secteur médico-social. Le taux d’incidence du Covid-19 sur une semaine, qui évalue le nombre de nouveaux cas positifs pour 100 000 habitants, est en hausse depuis près d’un mois en France. Au 6 novembre, il avait augmenté de plus de 23 % par rapport à la semaine précédente, selon Santé publique France. Lundi, près de 75 % de la population totale était entièrement vaccinée.

Quel effet a eu la mise en place d’une dose de rappel en Israël ?

En Israël, le gouvernement a ouvert la campagne d’une dose de rappel fin juillet aux personnes de 60 ans et plus en raison d’une hausse des cas de contamination. Cette campagne a été progressivement étendue jusqu’à concerner l’ensemble de la population de 12 ans et plus fin août. Depuis octobre, le pass sanitaire est octroyé aux personnes ayant obtenu leur dose de rappel et à celles ayant eu la deuxième dose depuis moins de six mois. À ce jour, 43 % de la population a obtenu sa dose de rappel, selon le ministère israélien de la Santé. Le nombre de cas quotidiens de Covid-19 en moyenne sur sept jours, qui était d’environ 9 500 début septembre, est désormais de 500. L’administration d’une troisième dose de vaccin de Pfizer-BioNTech permet de réduire de 92 % les risques de développer une forme grave de la maladie par rapport à ceux ayant eu deux doses depuis au moins cinq mois, selon une étude menée en Israël et publiée fin octobre dans la revue scientifique The Lancet.

POUR ALLER PLUS LOIN

La FAQ du gouvernement sur la dose de rappel.