10 novembre 2021

Ça se chiffre

Les aides publiques aux énergies fossiles

Les aides publiques aux énergies fossiles, comme le pétrole, le gaz naturel et le charbon, ont atteint 351 milliards de dollars (304 milliards d’euros) dans 81 des principales économies du monde en 2020, selon des données publiées cette semaine par l’OCDE et l’Agence internationale de l’énergie (AIE), deux organisations regroupant une trentaine de pays parmi les plus industrialisés du monde. Ces aides prennent la forme de subventions à la production ou de crédits d’impôt pour les consommateurs. « Les gouvernements ont moins dépensé pour subventionner les coûts énergétiques des consommateurs en raison d’une baisse de l’activité mondiale et des prix du pétrole au plus bas », explique l’OCDE. Avant le recul de 2020, les aides publiques aux énergies fossiles suivaient déjà une tendance à la baisse, calquée sur les prix du pétrole, mais l’OCDE et l’AIE la jugent insuffisante. Les États « devraient s’abstenir d’augmenter les aides publiques aux combustibles fossiles en réponse à la flambée mondiale des prix de l’énergie et aux conséquences économiques » du Covid-19, ont-elles déclaré la semaine dernière en recommandant de « développer des alternatives bas carbone » et d’« améliorer l’efficacité énergétique ».