• Arménie-AzerbaïdjanL’Arménie et l’Azerbaïdjan se sont mutuellement accusés d’être à l’origine d’attaques menées aujourd’hui contre plusieurs de leurs positions militaires de chaque côté de la frontière. Le ministère arménien de la Défense a rapporté « des morts et des blessés » du côté arménien et celui de l’Azerbaïdjan a comptabilisé deux blessés. Les deux pays s’étaient affrontés à l’automne 2020, avant que l’Arménie ne soit contrainte de céder des territoires à l’Azerbaïdjan.

    Lire nos explications de septembre 2020 sur le conflit entre l’Arménie et l’Azerbaïdjan.
  • Chine-États-UnisLe président des États-Unis, Joe Biden, a déclaré à son homologue chinois, Xi Jinping, lors d’une visioconférence cette nuit que les États-Unis s’opposaient « fermement aux efforts unilatéraux » de la Chine visant à « compromettre la paix et la stabilité dans le détroit de Taïwan ». Xi Jinping a de son côté réaffirmé son objectif d’une « réunification complète » de la Chine avec Taïwan.

    Lire notre article du mois dernier sur les tensions autour de Taïwan.
  • MigrantsLes forces de l’ordre ont procédé ce matin au démantèlement d’un « campement illicite de migrants » à Grande-Synthe (Nord), a annoncé le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, qui en avait donné l’instruction. 663 personnes ont été conduites dans des centres d’hébergement, a précisé la préfecture du Nord. Selon l’association Utopia 56, qui vient en aide aux migrants, plus de 1 000 personnes vivaient dans ce campement.

  • ApprentissageLe ministère de l’Éducation nationale a rapporté aujourd’hui que le niveau des élèves en classe de CP et CE1 « est revenu au niveau de 2019 », après avoir baissé l’an dernier du fait du confinement, selon les résultats des évaluations des acquis en français et en mathématiques organisées à chaque rentrée depuis 2018. Ces résultats sont même supérieurs au niveau de 2019 dans plusieurs compétences, comme la reconnaissance des lettres et la connaissance des nombres en CP.

  • AntibiotiquesLa consommation d’antibiotiques a baissé d’un peu plus de 19 % en 2020 en France par rapport à 2019, selon une étude publiée aujourd’hui par Santé publique France, un organisme public dépendant du ministère de la Santé. Santé publique France explique cette baisse par « les mesures adoptées pour restreindre la propagation » du Covid-19, qui ont entraîné une moindre fréquence des maladies infectieuses, mais aussi un moindre recours aux soins.

    Voir notre graphique de 2019 sur la consommation d’antibiotiques en France.