25 novembre 2021

Tout s’explique

La campagne de rappel vaccinal contre le Covid-19 étendue à tous les majeurs

Qu’a annoncé le gouvernement ?

Face au regain de l’épidémie de Covid-19 en France, le ministre de la Santé, Olivier Véran, a annoncé aujourd’hui l’extension de la campagne de rappel vaccinal aux personnes de 18 à 64 ans à partir de samedi. À compter du 15 janvier, elles perdront leur pass sanitaire si elles n’ont pas effectué ce rappel dans les sept mois suivant leur premier schéma de vaccination complète ou leur dernière infection. Olivier Véran a annoncé que le port du masque serait obligatoire dans les lieux publics clos, y compris ceux soumis au pass sanitaire, à partir de demain. La validité des résultats des tests PCR et antigéniques pour le pass sanitaire sera abaissée à 24 heures, contre 72 heures actuellement, à partir de lundi. Le ministre de l’Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, a annoncé qu’à compter de la semaine prochaine les classes de primaire ne fermeraient plus systématiquement dès le premier cas de Covid-19, mais les élèves devront se faire dépister avant de pouvoir revenir à l’école.

En quoi consiste la dose de rappel ?

La dose de rappel s’adresse à toutes les personnes âgées de 18 ans et plus dès cinq mois après la dernière injection du schéma vaccinal complet ou après une infection au Covid-19. À ce jour, 19 millions de personnes sont concernées, a précisé Olivier Véran aujourd’hui, soulignant que 6 millions de personnes éligibles ont déjà obtenu leur rappel. La dose de rappel doit être réalisée avec un vaccin à ARN messager (Moderna à partir de 30 ans ou Pfizer-BioNTech) quel que soit le vaccin utilisé lors du premier schéma vaccinal. La Haute Autorité de santé, une autorité publique indépendante, avait expliqué dans un avis du 19 novembre que l’intérêt du rappel se justifiait par une « baisse de l’efficacité vaccinale dans le temps ». Olivier Véran a précisé que la dose de rappel permettait de réactiver l’immunité conférée par le vaccin « dès les premières heures qui suivent » cette dose.

Comment expliquer le regain de l’épidémie en France ?

Le regain de l’épidémie de Covid-19 se traduit par un « doublement du nombre de personnes touchées tous les 11 jours » en France métropolitaine, a affirmé aujourd’hui le directeur général de la Santé, Jérôme Salomon, chargé de la politique de santé publique. Le ministre de la Santé a assuré que l’efficacité du vaccin n’était pas remise en cause, précisant que parmi les patients admis à l’hôpital la part de ceux vaccinés était « 10 fois moins fréquente que ceux non vaccinés ». Le vaccin « réduit la circulation » du virus, même s’il « ne l’anéantit pas », a-t-il expliqué. Olivier Véran impute le regain de l’épidémie aux conditions météorologiques automnales et aux activités en intérieur qui favorisent sa diffusion, au relâchement des gestes barrières ainsi qu’à la contagiosité plus importante du variant Delta. Le directeur de l’Organisation mondiale de la santé, une agence de l’ONU, a rapporté hier qu’avec le variant Delta les vaccins réduisaient la transmission du virus de 40 %, contre 60 % avant.

POUR ALLER PLUS LOIN

La page internet du gouvernement dédiée au Covid-19.

Nos graphiques sur l’évolution de l’épidémie de Covid-19 en France.