• Covid-19Le gouvernement a annoncé aujourd’hui la suspension immédiate pour 48 heures minimum des arrivées en provenance de sept pays d’Afrique australe en raison de la découverte en Afrique du Sud d’un nouveau variant du virus responsable du Covid-19 « particulièrement préoccupant ». Un premier cas de ce nouveau variant a été détecté il y a quatre jours en Belgique, a annoncé aujourd’hui le ministre belge de la Santé.

  • Outre-merLa « finalisation de la mise en œuvre de l’obligation vaccinale » pour certaines professions est repoussée au 31 décembre en Martinique et en Guadeloupe, deux collectivités d’outre-mer qui connaissent une importante mobilisation contre les mesures sanitaires prises pour lutter contre le Covid-19, a annoncé le ministère de la Santé aujourd’hui. Plusieurs policiers et gendarmes ont été blessés hier en Martinique. Le préfet de cette région a décrété hier soir un couvre-feu de 19h à 5h du matin « jusqu’au retour au calme ».

    Lire notre article du 16 novembre sur la contestation du pass sanitaire aux Antilles.
  • PêcheDes pêcheurs de Bretagne, de Normandie et des Hauts-de-France ont mené aujourd’hui des actions de blocage de ports à Saint-Malo, Ouistreham et Calais pour réclamer plus de fermeté du gouvernement français dans ses négociations avec le gouvernement britannique sur les licences de pêche. De nombreux pêcheurs français restent en attente de licences pour pêcher dans les eaux britanniques, comme prévu dans l’accord post-Brexit.

  • France-ItalieEmmanuel Macron et le chef du gouvernement italien, Mario Draghi, ont signé aujourd’hui à Rome, la capitale italienne, un traité « pour une coopération bilatérale renforcée ». Il prévoit en particulier une coopération dans les domaines des affaires étrangères, de la sécurité, de la culture et de la jeunesse.

  • Îles SalomonLa police a dispersé aujourd’hui des manifestants qui tentaient de s’en prendre à l’une des propriétés du Premier ministre des Îles Salomon à Honiara, la capitale du pays. Des émeutes ont lieu depuis mercredi dans l’archipel. Les manifestants reprochent en particulier au Premier ministre d’avoir décidé en 2019 d’abandonner ses relations avec Taïwan au profit de la République populaire de Chine. L’Australie a envoyé hier plusieurs dizaines de soldats pour aider à rétablir le calme.