27 novembre 2021

On revient au début

Les frontières extérieures de l’UE

Le gouvernement polonais a annoncé le 15 novembre la construction, à partir de décembre, d’un mur à la frontière de son pays avec la Biélorussie pour faire face à un afflux de migrants. Les frontières extérieures de l’UE ont été plusieurs fois renforcées au cours de l’élargissement à de nouveaux pays et face à une importante crise migratoire dans les années 2010.


Le concept

La Communauté économique européenne, fondée en 1957, réunissait à l’origine l’Allemagne de l’Ouest, la Belgique, la France, l’Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas. « Au début de l’intégration européenne, les frontières extérieures n’étaient pas comprises comme des frontières communes et les frontières intérieures étaient encore fortement contrôlées et sécurisées », explique sur son site la Fondation Robert-Schuman, un cercle de réflexion franco-belge. Aujourd’hui, « les frontières extérieures de l’Union sont à la fois des frontières nationales et des frontières communes », poursuit l’organisation, précisant que l’UE dispose de plus de 67 500 km de côtes et 14 600 km de frontières terrestres. C’est sur « son flanc sud que la frontière de l’Union offre son angle le plus poreux, mais aussi le plus dangereux pour les migrants », pointe Daniel Meier, docteur en sociologie politique, dans un ouvrage de 2020. Selon l’Organisation internationale pour les migrations, un organisme de l’ONU, près de 23 000 personnes sont décédées ou ont disparu depuis 2014 en tentant de gagner l’Europe via la Méditerranée.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement Brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte