30 novembre 2021

Ça alors

La Barbade devient une république

La première présidente de l’histoire de la Barbade, Sandra Mason, a prêté serment la nuit dernière dans la capitale, Bridgetown. L’île, indépendante depuis 1966, cesse ainsi d’être une monarchie avec pour chef d’État la reine d’Angleterre, Elizabeth II. Gouverneure générale de la Barbade depuis 2018, Sandra Mason avait déclaré en septembre : « Le temps est venu de laisser complètement notre passé colonial derrière nous. » Sandra Mason a été élue présidente par le Parlement en octobre. Plusieurs pays avaient déjà suivi une telle évolution, comme l’île Maurice, en 1992. Le prince Charles, héritier de la couronne britannique, était présent à cette cérémonie. Il a reconnu « l’effroyable atrocité de l’esclavage » instauré sur l’île au XVIIe siècle, et a salué « un nouveau départ » pour la Barbade. L’île reste toutefois membre du Commonwealth, une organisation intergouvernementale composée d’États ayant été, pour la plupart, des territoires britanniques.