6 décembre 2021

Tout s’explique

Valérie Pécresse investie candidate des Républicains à la présidentielle

Quels sont les résultats de la primaire des Républicains ?

La présidente de la région Île-de-France, Valérie Pécresse, a été investie samedi candidate du parti Les Républicains (LR) à l’élection présidentielle de 2022, à l’issue d’un vote des adhérents. Première femme désignée candidate du parti de droite à une présidentielle, Valérie Pécresse a recueilli près de 61 % des votes au second tour de cette primaire face au député des Alpes-Maritimes Éric Ciotti (39 %). Au premier tour, Éric Ciotti était arrivé en tête avec 25,6 % des suffrages, contre 25 % pour Valérie Pécresse. Les trois candidats éliminés avaient appelé à soutenir cette dernière. Valérie Pécresse, 54 ans, préside la région Île-de-France depuis 2015. Elle a été renouvelée dans ses fonctions lors des élections régionales de juin. Sous la présidence de Nicolas Sarkozy, elle a été ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche de 2007 à 2011, puis ministre du Budget et porte-parole du gouvernement de 2011 à 2012.

Quels sont les principaux axes du programme de Valérie Pécresse ?

Valérie Pécresse a affirmé au JDD fin novembre que sa première mesure consisterait à « augmenter de 10 % les salaires nets des Français gagnant moins de 3 000 euros net » en baissant les cotisations salariales. Pour financer cette mesure, elle entend mettre fin aux 35 heures et réaliser une suppression nette de 150 000 postes de fonctionnaires. Dans son programme, Valérie Pécresse souhaite également limiter l’immigration via des quotas annuels et « rétablir l’ordre dans la rue » en augmentant les moyens de la police et de la justice. Elle a précisé samedi sur TF1 qu’elle ne reprendrait pas certaines propositions d’Éric Ciotti, comme la création d’un « Guantanamo à la française », ajoutant toutefois : « Éric Ciotti aura toute sa place dans ma campagne. » Tout en apportant son soutien à Valérie Pécresse, Éric Ciotti a affirmé hier vouloir que ses « idées soient représentées avec force » et a annoncé le lancement de son mouvement au sein du parti, baptisé À droite.

Quels sont les derniers résultats électoraux du parti ?

La droite est la famille politique qui a compté le plus de présidents sous la Ve République, mais elle ne gouverne plus depuis la défaite de Nicolas Sarkozy en 2012. En 2017, le candidat LR, François Fillon, était arrivé troisième au premier tour de la présidentielle, avec 20 % des suffrages. Le parti a enregistré plusieurs défaites ces dernières années : les listes soutenues par LR aux élections européennes de 2019 ont recueilli 8,5 % des votes, contre plus de 20 % en 2014, et le parti a perdu des bastions, dont Marseille et Bordeaux, aux municipales de 2020. Le politologue Pascal Perrineau a estimé hier sur Franceinfo que le principal « défi » pour la droite lors de la présidentielle consistait à « s’inviter au premier tour en reconquête dans l’électorat naturel de la droite », dont une partie soutient aujourd’hui Emmanuel Macron ou l’essayiste Éric Zemmour, et à reconquérir les « couches populaires », parties « vers les extrêmes ».

POUR ALLER PLUS LOIN

Nos éditions Des idées pour la France sur la campagne présidentielle.

Notre dossier de 2019 sur les évolutions de la droite en France.