9 décembre 2021

C’est leur avis

L’UE ne peut que perdre face au boycott des JO de Pékin

Les États-Unis ont annoncé lundi un boycott diplomatique des Jeux olympiques d’hiver de Pékin, la capitale de la Chine, programmés en février, pour dénoncer la persécution par le régime chinois de la minorité musulmane ouïghoure. Le Royaume-Uni, l’Australie et le Canada se sont depuis joints à ce boycott. Dans Les Échos, Cyrille Bret, docteur en philosophie et spécialiste des relations internationales, estime que cette décision ne peut que nuire à l’Union européenne [€].

« Comme c’est désormais le cas sur bien des dossiers internationaux, les Européens sont de facto sommés de prendre parti : doivent-ils imiter les États-Unis au risque du suivisme ? Ou suivre leur propre voie au risque du cynisme ? […] Alliés infidèles, cyniques ou encore divisés, les Européens risquent encore une fois leur réputation dans une décision qu’ils n’ont pas prise. Dans tous les cas de figure, face à ce boycott, les Européens sont condamnés à endosser le mauvais rôle. Car la décision de la présidence Biden lance un véritable concours de vertu morale et de “soft power” dont les États-Unis ne peuvent que sortir vainqueurs puisqu’ils ont décidé le boycott les premiers. » Cyrille Bret