Ça alors

Les frappes américaines ont tué davantage de civils qu’annoncé au Moyen-Orient

Le New York Times a publié samedi une enquête selon laquelle les États-Unis ont sous-évalué le nombre de civils tués par leurs frappes aériennes dans les guerres au Moyen-Orient. L’armée américaine a reconnu avoir accidentellement tué avec ses drones et ses bombes guidées 1 417 civils en Syrie et Irak…

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte