Tout s’explique

Une « mission flash » pour les services d’urgence

  • Qu’a annoncé Emmanuel Macron ?

    Emmanuel Macron a annoncé hier soir, à l’issue d’un déplacement au centre hospitalier de Cherbourg, l’ouverture d’une « mission flash » (une mission d’information courte) sur la situation des services d’urgence en France. Il l’a confiée à François Braun, président du syndicat Samu-Urgences de France et chef des urgences du CHR Metz-Thionville. Il doit « faire le point » et proposer d’ici un mois des « réponses concrètes dès cet été pour chaque territoire ». Plusieurs associations se sont montrées sceptiques. « Une nouvelle mission pour quoi faire ? », s’est interrogé hier sur Franceinfo Pierre Schwob Tellier, vice-président du collectif Inter-Urgences, estimant que plusieurs rapports « ont déjà décrit la situation dans les hôpitaux ». 45 services d’urgence sont actuellement partiellement ou totalement fermés faute de personnel, selon le collectif Inter-Hôpitaux, un collectif de défense de l’hôpital public. De 20h à 8h, le groupe hospitalier Pellegrin du CHU de Bordeaux réserve par exemple son service d’urgences aux personnes ayant reçu l’accord du Samu (le 15).

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte