Tout s’explique

Le président italien dissout le Parlement

  • Que s’est-il passé en Italie ?

    Le président italien, Sergio Mattarella, a annoncé en fin d’après-midi la dissolution de la Chambre des députés et du Sénat. Cette décision, qui va entraîner la tenue d’élections générales anticipées, fait suite à la démission présentée ce matin par le chef du gouvernement, Mario Draghi. Sergio Mattarella a précisé que le gouvernement resterait « en place pour la gestion des affaires courantes ». Mario Draghi a décidé de démissionner après le résultat d’un vote intervenu hier au Sénat. Si une majorité relative de sénateurs lui ont accordé leur soutien (95 contre 38, sur un total de 320 sièges), ceux du Mouvement 5 étoiles (antisystème), de la Ligue (anti-immigration) et de Forza Italia (droite) se sont abstenus, alors même que ces partis appartiennent à la coalition au pouvoir. Le 14 juillet, Mario Draghi avait déjà soumis sa démission à Sergio Mattarella, qui l’avait refusée, lui demandant d’évaluer la situation devant le Parlement.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte