On rembobine

Cabinets de conseil

Le recours de l’exécutif aux cabinets de conseil va être mieux encadré et le coût de chaque mission sera plafonné à 2 millions d’euros dès 2023, a déclaré aujourd’hui Stanislas Guerini à l’AFP. Le ministre de la Fonction publique a précisé que le recours à un même prestataire privé serait limité à deux contrats consécutifs. En mars, un rapport d’une commission d’enquête du Sénat avait dénoncé le « recours massif » de l’État aux cabinets de conseil tels qu’Accenture, McKinsey ou PwC.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte