Tout s’explique

L’extrême droite en campagne en Italie

  • Où en est la campagne électorale en Italie ?

    Giorgia Meloni, la dirigeante du parti d’extrême droite Fratelli d’Italia, a tenu hier soir son premier meeting de campagne pour les élections générales anticipées du 25 septembre. « Je pense pouvoir diriger un gouvernement », a déclaré cette Romaine de 45 ans depuis Ancône, dans l’est du pays. Fratelli d’Italia est le principal parti d’une coalition des droites formée avec la Ligue de Matteo Salvini (extrême droite) et Forza Italia de Silvio Berlusconi (droite). Les derniers sondages de plusieurs instituts donnent Fratelli d’Italia en tête des intentions de vote, avec environ 24 % des voix, et sa coalition à 46 %, nettement devant une coalition de partis de gauche. Giorgia Meloni est ainsi favorite pour diriger le prochain gouvernement. Les élections générales devaient se tenir courant 2023, mais elles ont été avancées après la démission du chef du gouvernement, Mario Draghi, et la dissolution du Parlement par le président, Sergio Mattarella, fin juillet.

  • Sur quelles idées la coalition des droites fait-elle campagne ?

    La coalition des droites a présenté mi-août son programme commun en vue des élections, dont le premier point affirme que la politique étrangère serait « axée sur la protection de l’intérêt national et la défense de la patrie ». Elle propose des mesures de baisse d’impôts, de soutien à la famille et à la natalité et de lutte contre l’immigration irrégulière. Elle souhaite également la révision de certains mécanismes de l’UE. Fratelli d’Italia est un parti d’opposition créé en 2012 et héritier du Mouvement social italien, un parti néofasciste. Le programme de Giorgia Meloni mélange « des traditions post-fascistes » et des « éléments conservateurs et néolibéraux, comme la liberté d’entreprise », expliquait fin juillet à France 24 le politologue italien Piero Ignaz. Son parti a entrepris ces dernières années une stratégie de normalisation. Le 10 août, Giorgia Meloni a démenti tout lien avec le fascisme dans une vidéo enregistrée en anglais, en français et en espagnol.

  • Que représente l’Italie au sein de l’Union européenne ?

    L’Italie est un des pays fondateurs de la construction européenne. Elle faisait partie en 1957 des six États qui ont fondé la Communauté économique européenne (CEE). L’Italie est aujourd’hui la troisième économie de l’UE, derrière l’Allemagne et la France et devant l’Espagne, avec un PIB (la production totale de biens et services) représentant 12 % de celui de l’UE en 2021, selon l’institut européen de statistiques Eurostat. L’Italie est le principal bénéficiaire du plan de relance de l’UE adopté en réponse à la crise économique liée au Covid-19. La coalition menée par Fratelli d’Italia suscite « une immense inquiétude au niveau européen », a jugé jeudi l’historien Marc Lazar, spécialiste de la politique italienne, sur Public Sénat, mettant en avant des positions « très proches » des formations au pouvoir en Hongrie et en Pologne.

Pour aller plus loin