Tout s’explique

Xi Jinping réélu à la tête du Parti communiste chinois

  • Xi Jinping s’est entouré de fidèles dans un des plus importants organes dirigeants du parti.

  • Le président chinois a renforcé son pouvoir depuis son arrivée à la tête du pays il y a 10 ans.

  • Que s’est-il décidé au congrès du Parti communiste chinois ?

    Le comité central du Parti communiste chinois (PCC) a réélu hier comme secrétaire général Xi Jinping, le président chinois, à l’issue du 20e congrès national du parti. Sa nomination pour un troisième mandat de cinq ans à la présidence du pays sera effective en mars. Xi Jinping a également été réélu en tant que chef des armées. Samedi, le PCC a intégré dans sa charte le « rôle central » de Xi Jinping au sein du parti, le « rôle directeur » de sa pensée « sur le socialisme à la chinoise » ainsi que le refus de l’indépendance de Taïwan. Le PCC a également validé la nomination des sept membres – dont Xi Jinping – du Comité permanent du parti, une des plus hautes instances dirigeantes. Pendant le congrès, l’ancien président chinois Hu Jintao (2003-2013) a été escorté, manifestement contre son gré, vers la sortie.

  • Comment Xi Jinping a-t-il renforcé son pouvoir ?

    Les membres du Comité permanent sont désormais tous des proches de Xi Jinping. Le chercheur Richard McGregor y voit « la domination de Xi sur le parti », après que « tous ses rivaux, potentiels ou réels, ont été chassés » du Comité permanent, a-t-il déclaré à l’agence de presse Reuters. Li Qiang, le nouveau numéro 2, appelé à devenir Premier ministre, est secrétaire du parti à Shanghai, qui a connu cette année un confinement strict de deux mois suscitant quelques mouvements de protestation de la part d’habitants. En 2018, le Parlement chinois avait aboli la limitation des deux mandats présidentiels, permettant ainsi à Xi Jinping de se présenter à un troisième mandat. Depuis son arrivée au pouvoir, les autorités ont « emprisonné de nombreux détracteurs du gouvernement, sévèrement restreint la liberté d’expression et déployé une technologie de surveillance de masse pour surveiller et contrôler les citoyens », selon l’ONG Human Rights Watch.

  • Comment a évolué la croissance de la Chine ?

    Le PIB (la production totale de biens et services) de la Chine a augmenté de 3,9 % au troisième trimestre par rapport à la même période l’an dernier, a rapporté aujourd’hui le Bureau national des statistiques. Cette croissance s’avère meilleure que celle anticipée par les économistes, alors que la Chine mène une politique « zéro Covid », qui a conduit à de stricts confinements. Le FMI, un organisme chargé de garantir la stabilité financière mondiale, anticipe une croissance de l’économie chinoise de 3,2 % en 2022, un rythme deux fois inférieur à celui des années 2010. Les autorités chinoises ont communiqué sur un objectif de 5,5 % pour 2022. Le dirigeant de la seconde économie mondiale avait vanté sa stratégie « zéro Covid » lors de l’ouverture du congrès du PCC, estimant qu’elle avait coordonné « prévention et contrôle de l’épidémie avec le développement économique et social ».

Pour aller plus loin