Tout s’explique

Rishi Sunak devient Premier ministre du Royaume-Uni

  • Rishi Sunak succède à Liz Truss, restée un mois et demi en poste.

  • Il a promis de mettre la « stabilité économique » du pays au cœur de son programme.

  • Qui est Rishi Sunak ?

    À l’issue de sa rencontre avec le roi Charles III, Rishi Sunak est officiellement devenu aujourd’hui Premier ministre du Royaume-Uni. Ce député conservateur succède à Liz Truss, qui a annoncé jeudi sa démission après un mois et demi à ce poste. Ancien ministre des Finances de Boris Johnson, Rishi Sunak avait quitté en juillet son gouvernement, qui était touché par plusieurs affaires. Il avait ensuite brigué la direction du Parti conservateur et le poste de Premier ministre, mais les adhérents au parti lui avaient préféré Liz Truss. Rishi Sunak, âgé de 42 ans, est un ancien analyste financier très fortuné, député depuis 2015. Il est la première personne d’origine indienne à devenir Premier ministre au Royaume-Uni. Lors d’un discours cet après-midi, le nouveau Premier ministre a déclaré que des « erreurs » avaient été commises par sa prédécesseure et a affirmé qu’il placerait la stabilité économique « au cœur du programme » de son gouvernement. Le bureau du Premier ministre a annoncé plusieurs postes de ministres, dont celui des Finances auquel est reconduit Jeremy Hunt, nommé par Liz Truss il y a 10 jours.

  • Dans quelle situation économique se trouve le Royaume-Uni ?

    « Notre pays fait actuellement face à une crise économique profonde », a déclaré aujourd’hui Rishi Sunak. Comme les autres pays européens, le Royaume-Uni est confronté à une forte hausse de l’inflation. Selon l’office britannique de statistiques ONS, l’inflation a atteint 8,8 % en septembre sur un an, son plus haut niveau depuis 1991. En France, la hausse des prix a atteint 5,6 % sur la même période, selon l’institut national de statistiques Insee. La monnaie britannique a été fragilisée par le plan économique annoncé fin septembre par le gouvernement de Liz Truss, qui comportait d’importantes baisses d’impôts sans en préciser le financement. Après une forte chute, la livre sterling est repartie à la hausse depuis. Le Royaume-Uni a un taux de chômage nettement inférieur à celui des autres pays européens : en juillet, il était de 3,5 %, contre 6 % en moyenne pour les pays de l’UE (7,3 % en France), selon l’OCDE, qui réunit 38 pays parmi les plus développés du monde.

  • À quelles crises le Parti conservateur fait-il face ?

    Le Parti conservateur a été au pouvoir de 1979 à 1997 et l’est de nouveau depuis 2010 [voir une infographie]. Il connaît d’importantes divisions internes et a été touché par plusieurs affaires ces derniers mois, dont le « partygate », des fêtes clandestines organisées principalement au 10 Downing Street, la résidence du Premier ministre, durant l’épidémie de Covid-19. « Aux yeux de l’opinion publique, les conservateurs ne sont plus un parti crédible pour diriger un pays agité par des crises multiformes », analyse Mathieu Gallard, directeur d’études à l’institut de sondages Ipsos, dans un article publié la semaine dernière dans la revue Le Grand Continent. Le sentiment que les conservateurs « n’ont ni ligne idéologique claire, ni stratégie politique bien identifiée, ni un leadership solide est généralisé et touche même les militants du parti », poursuit-il. Les prochaines élections générales au Royaume-Uni doivent se tenir au plus tard en janvier 2025.

Pour aller plus loin