Tout s’explique

La COP27 se conclut sur l’annonce d’un fonds de financement des pertes et dommages

  • Ce mécanisme doit permettre de financer les dégâts causés par les catastrophes résultant du changement climatique.

  • L’objectif de limiter le réchauffement à 1,5 degré semble de plus en plus inatteignable.

  • Sur quel accord la COP27 s’est-elle conclue ?

    La COP27, la 27e édition d’une conférence annuelle des Nations unies sur le changement climatique, s’est conclue hier à Charm el-Cheikh, en Égypte. Les États participants se sont mis d’accord pour la première fois sur un fonds « pertes et dommages » destiné à aider les pays vulnérables touchés par le réchauffement climatique. Ils n’ont en revanche pas annoncé d’efforts supplémentaires pour lutter contre les émissions de gaz à effet de serre qui sont responsables de ce réchauffement. Le texte de la déclaration finale appelle à « accélérer les efforts » vers une réduction de l’usage du charbon et une élimination des « subventions inefficaces » aux combustibles fossiles. Il s’agit exactement des mêmes formulations que dans la déclaration finale de la COP26 l’an dernier. « La présidence égyptienne a produit un texte qui protège clairement les pétro-États et les industries des combustibles fossiles », a déploré Laurence Tubiana, dirigeante de la fondation pour le climat ECF.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement Brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte