Tout s’explique

Près de 100 morts dans des violences au Soudan

  • Les forces de l’armée régulière et d’un groupe paramilitaire s’affrontent depuis samedi au Soudan.

  • Le Soudan connaît une instabilité politique depuis la chute d’Omar el-Béchir en 2019.

  • Que se passe-t-il au Soudan ?

    Des affrontements ont eu lieu aujourd’hui au Soudan [voir une carte], pour le troisième jour consécutif, entre l’armée soudanaise et un groupe paramilitaire. Ces combats ont commencé samedi à Khartoum, la capitale, puis dans d’autres endroits du pays entre les forces de l’armée contrôlée par le général al-Burhane, qui dirige le pays, et les Forces de soutien rapide (FSR), un groupe paramilitaire dirigé par le général Daglo, dit Hemedti. Il était difficile de savoir aujourd’hui quel camp contrôlait quelles infrastructures. Les combats se sont concentrés ce week-end autour de plusieurs sites stratégiques à Khartoum, comme la télévision d’État et l’aéroport. Près de 100 civils sont morts dans les combats, selon un bilan communiqué ce matin par un comité de médecins soudanais. Trois humanitaires de l’ONU travaillant au Darfour, une région de l’ouest du pays, sont morts lors de violences samedi, a annoncé l’institution. Plusieurs pays et organismes internationaux ont appelé à la cessation des hostilités au Soudan, dont la France et l’ONU.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement Brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte