Tout s’explique

La croissance rebondit alors que l’inflation ralentit

  • La croissance est portée par le commerce extérieur, alors que la demande intérieure poursuit son recul.

  • Les prix des produits alimentaires augmentent, mais à un rythme moins élevé qu’au début de la guerre en Ukraine.

  • Comment évolue la croissance de la France ?

    Le PIB (la production totale de biens et services) de la France a augmenté de 0,5 % au deuxième trimestre par rapport au trimestre précédent, progressant « sensiblement » après une hausse de 0,1 % au premier trimestre, a rapporté l’Insee aujourd’hui. L’institut national de statistiques constate que cette hausse est principalement due au commerce extérieur, en particulier aux exportations de matériel de transport et de produits issus du raffinage du pétrole. La demande intérieure, en particulier la consommation des ménages, contribue quant à elle « négativement » au PIB. L’atonie de la demande s’explique par un niveau d’inflation qui reste élevé, même si la progression des prix ralentit. En juillet, les prix à la consommation sont supérieurs de 4,3 % à ce qu’ils étaient il y a un an, selon des données provisoires communiquées également aujourd’hui par l’Insee. Le taux annuel d’inflation avait atteint un pic à 6,3 % en février dernier.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement Brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte