Tout s’explique

L’Ukraine porte plainte contre trois pays de l’UE au sujet de ses céréales

  • L’Ukraine reproche à la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie de continuer leur embargo sur les céréales ukrainiennes.

  • L’UE avait permis à ces pays de suspendre l’importation de céréales ukrainiennes pour protéger leur secteur agricole.

  • Pourquoi l’Ukraine porte-t-elle plainte ?

    Le ministère ukrainien de l’Économie a annoncé hier soir qu’il avait porté plainte contre la Hongrie, la Pologne et la Slovaquie auprès de l’Organisation mondiale du commerce, une institution de régulation des échanges internationaux. L’Ukraine reproche à ces trois pays membres de l’UE de continuer à interdire les importations de céréales ukrainiennes, alors qu’un accord européen autorisant cet embargo a pris fin vendredi. La Commission européenne, codétentrice du pouvoir exécutif de l’UE avec les États membres, avait permis en mai à cinq pays (Bulgarie, Hongrie, Pologne, Roumanie et Slovaquie) de suspendre l’importation de blé, colza, maïs et graines de tournesol ukrainiens, afin de protéger leur secteur agricole. Les États avaient toutefois l’obligation d’autoriser le transit des céréales sur leur territoire. Les mesures européennes de soutien aux exportations de l’Ukraine avaient provoqué une surabondance de céréales ukrainiennes aux prix bradés dans ces pays, affectant les producteurs locaux.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement Brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte