3 mars 2018

Dans Brief.me ce week-end, l’influence de la NRA aux États-Unis, l’Union douanière, Geneviève de Fontenay et une histoire de calvitie.

L’influence de la NRA aux États-Unis

Une fusillade a fait 17 morts dans un lycée de Floride le 14 février, relançant le débat autour du port d’armes à feu aux États-Unis. Depuis, plusieurs entreprises américaines ont annoncé qu’elles mettaient fin aux avantages qu’elles offraient aux adhérents de la National Rifle Association (NRA), le principal lobby des armes à feu américain, qui revendique 5 millions d’adhérents.


À l’origine

Consternés par les compétences de leurs troupes dans le maniement des armes lors de la guerre de Sécession (1861-1865), deux vétérans de l’armée de l’Union, le colonel William Church et le général George Wingate, fondent en 1871 à New York la National Rifle Association (NRA). Le but est de « promouvoir et encourager les tirs à la carabine sur une base scientifique », en proposant, selon son slogan « l’éducation à la sécurité des armes à feu, la formation au tir de précision, le tir à des fins récréatives ». Ils estiment qu’une initiative privée est nécessaire pour prendre le relais de la garde nationale, « trop lente pour entreprendre cette réforme ». La NRA obtient de l’État de New York une aide financière pour construire un stand de tir, qui ouvre en 1873 et où se déroule l’année suivante la première compétition de tirs organisée par la NRA.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte