1er février 2020

Dans Brief.me ce week-end, la lutte contre le chômage, la Cour européenne des droits de l’homme, une vidéo virale et des emojis.

Les efforts déployés pour lutter contre le chômage

Les demandeurs d’emploi sans aucune activité (catégorie A de Pôle emploi) étaient 3,55 millions fin décembre, selon des chiffres publiés lundi par le ministère du Travail. Ils sont 120 700 de moins que l’année précédente, ce qui constitue la plus forte baisse depuis la crise financière de 2008. Face à la montée du chômage à partir des années 1960, les gouvernements successifs ont proposé des mesures pour le combattre, en ciblant en particulier les populations les plus touchées, comme les jeunes.


Le concept

Une personne est considérée au chômage lorsqu’elle est en âge de travailler (15 ans ou plus en France), sans emploi, disponible pour prendre un poste dans les 15 jours et si elle en a cherché activement un au cours du dernier mois, selon l’Organisation internationale du travail, qui dépend de l’ONU. Cette définition permet des comparaisons internationales. Le taux de chômage détermine la part des chômeurs par rapport à l’ensemble de la population active, c’est-à-dire les personnes occupant un emploi et celles au chômage. Un chômeur n’est pas forcément inscrit à Pôle emploi, l’organisme public chargé du placement et de l’indemnisation des demandeurs d’emploi. Inversement, toutes les personnes inscrites à Pôle emploi sont considérées comme demandeurs d’emploi, mais pas nécessairement comme étant au chômage. Plusieurs catégories définissent leur disponibilité et leur situation.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte