20 mai 2022

Dans B‌r‌i‌e‌f‌.‌m‌e aujourd’hui, la composition du nouveau gouvernement, la fin de la période de dépôt des candidatures pour les législatives et des statistiques sur les jeux de mots délirants employés par les coiffeurs.

On rembobine

Ukraine

Le « haut commandement militaire » ukrainien a ordonné aujourd’hui au régiment Azov d’« arrêter de défendre la ville » de Marioupol, a affirmé aujourd’hui le commandant du régiment. Ces combattants sont retranchés depuis plusieurs semaines dans l’usine d’Azovstal à Marioupol, une ville dont la Russie revendique la prise. Plus de 1 900 se sont rendus depuis lundi, selon le ministère russe de la Défense. Le Congrès des États-Unis, l’équivalent du Parlement, a adopté hier soir une loi prévoyant une aide de 40 milliards de dollars à l’Ukraine.

Avortement

Le Parlement de l’État américain de l’Oklahoma a adopté hier soir une loi interdisant l’avortement dès le moment de la fécondation. Les seules exceptions prévues concernent les grossesses issues d’un viol qui aurait été « rapporté aux forces de l’ordre » ou les cas où l’avortement est nécessaire pour « sauver la vie de la femme ». Début mai, cet État avait adopté une loi interdisant l’avortement après six semaines de grossesse.

EDF

Le groupe français d’électricité EDF a annoncé hier soir un nouveau retard dans la construction de deux EPR, des réacteurs nucléaires de troisième génération, dans la centrale de Hinkley Point, au Royaume-Uni, en raison des « deux ans de pandémie ». Initialement prévue pour fin 2025, la production d’électricité devrait commencer en juin 2027, selon EDF. Ce nouveau délai va entraîner un coût supplémentaire d’au moins 3 milliards de livres, selon EDF, pour un coût total désormais estimé à au moins 25 milliards de livres (29 milliards d’euros).

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement Brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte