13 juin 2022

Dans B‌r‌i‌e‌f‌.‌m‌e aujourd’hui, un tour de l’actualité de ces dernières 72 heures et une édition spéciale sur le premier tour des élections législatives, avec des explications sur les résultats et des analyses.

On rembobine

Ukraine

L’armée ukrainienne a annoncé aujourd’hui avoir été repoussée du centre de Sievierodonetsk par les forces russes. Cette grande ville, épicentre des combats dans l’est de l’Ukraine, est touchée par d’intenses combats entre les deux camps depuis plusieurs semaines. L’armée russe contrôle actuellement « plus de 70 % » de Sievierodonetsk et celle, voisine, de Lyssytchansk, est « dévastée chaque jour » par les bombardements russes, a déclaré aujourd’hui le gouverneur de la province.

Défense

Lors de l’inauguration du salon de l’armement terrestre Eurosatory, Emmanuel Macron a déclaré aujourd’hui qu’il avait demandé au ministère des Armées de mener une « réévaluation » de la loi de programmation militaire 2019-2025. Le président a estimé que la France entrait dans une « économie de guerre » et que cette réévaluation, dont il n’a pas précisé les contours, était nécessaire « à l’aune du contexte géopolitique » avec la guerre en Ukraine.

Australie-France

Le gouvernement australien a annoncé samedi qu’il était parvenu à un accord de compensation de 555 millions d’euros avec le groupe industriel français Naval Group. En septembre, Scott Morrison, alors Premier ministre australien, avait annulé une commande de 12 sous-marins français, entraînant une crise diplomatique entre la France et l’Australie. Cette décision découlait du lancement d’Aukus, un partenariat militaire dans la zone indo-pacifique entre l’Australie, les États-Unis et le Royaume-Uni.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte