25 juillet 2022

Dans B‌r‌i‌e‌f‌.‌m‌e aujourd’hui, des opposants exécutés par la junte birmane, la logique économique derrière le Tour de France Femmes et des valises faciles à repérer.

On rembobine

Ukraine

Le ministre ukrainien des Infrastructures a déclaré aujourd’hui s’attendre à ce que les exportations de céréales ukrainiennes reprennent « dès cette semaine », malgré le bombardement, samedi par l’armée russe, du port d’Odessa, dans le sud de l’Ukraine [voir une carte]. Les exportations sont bloquées dans plusieurs ports de la mer Noire depuis le début de la guerre, les deux pays se renvoyant la responsabilité de ce blocage. Un accord devant permettre de reprendre les exportations a été signé vendredi.

Tunisie

Les électeurs tunisiens étaient appelés aujourd’hui à participer à un référendum sur une nouvelle Constitution. Défendu par le président, Kaïs Saïed, qui a dissous le Parlement en avril, ce projet renforce considérablement les pouvoirs du chef de l’État. La plupart des grands partis d’opposition ont appelé au boycott de ce référendum, dont les résultats officiels doivent être annoncés ultérieurement.

Santé

Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), une agence de l’ONU, a déclaré samedi que l’épidémie de variole du singe constituait une « urgence de santé publique de portée internationale », le plus haut niveau d’alerte de l’OMS. Cette maladie virale a touché plus de 16 000 personnes dans 75 pays depuis le début de l’année, selon l’OMS.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement Brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte