3 août 2022

Dans B‌r‌i‌e‌f‌.‌m‌e aujourd’hui, la visite d’une haute dirigeante américaine à Taïwan, un fabricant japonais de camions qui avoue avoir falsifié des tests d’émissions polluantes durant 19 ans et une manière complexe, mais classe, de passer la bouteille de vin.

On rembobine

États-Unis

Les électeurs du Kansas ont voté à près de 59 % pour maintenir la protection du droit à l’avortement dans la Constitution de cet État des États-Unis traditionnellement conservateur, lors d’un référendum organisé hier, dont 95 % des bulletins ont été dépouillés. La Cour suprême, la plus haute juridiction américaine, a révoqué fin juin un arrêt protégeant le droit à l’avortement dans le pays. Plusieurs États américains ont depuis interdit cette pratique.

Yémen

L’envoyé spécial de l’ONU au Yémen a annoncé hier soir le renouvellement, pour deux mois, de la trêve entre les rebelles houthis et le gouvernement yéménite. Conclue en avril, cette trêve devait expirer hier. Une guerre civile ravage le Yémen depuis sept ans et y a causé la mort de 377 000 personnes, selon des estimations de l’ONU de novembre.

Guerre en Ukraine

Le navire chargé de céréales qui a quitté avant-hier le port d’Odessa, en Ukraine, a été inspecté aujourd’hui à Istanbul, en Turquie, et poursuit sa route vers le Liban, a déclaré le ministère turc de la Défense. Ce navire est le premier à bénéficier d’un accord signé le 22 juillet par l’Ukraine et la Russie permettant la reprise des exportations de céréales ukrainiennes. Celles-ci ont été bloquées dans des ports de la mer Noire [voir une carte] après le lancement de l’offensive russe en Ukraine fin février.

Inscrivez-vous pour poursuivre votre lecture !

Essayez gratuitement brief.me pendant 30 jours.
Sans engagement ni carte bancaire.

J’ai déjà un compte